Archives pour la catégorie Transport maritime

Objectif: offrir un moyen de propulsion complémentaire et « propre » (complément green-tech) permettant de diminuer de façon significative la consommation de carburant fossile. Dans ce cas l’aile souple est totalement asservie par des moteurs électriques, offrant ainsi un réglage optimal en fonction des conditions mesurées et affranchissant l’équipage de toute manœuvre supplémentaire.

Hisser et affaler une aile souple, c’est aussi simple que ça!

La manoeuvre d’une aile SoftWing est extrêmement simple, aussi simple que celle d’une GV classique. Une drisse, un hâle-bas et le tour est joué: hisser et affaler une aile souple SoftWing ne présente aucune difficulté. De même, la prise de ris est parfaitement possible: le gréement SoftWing en cours d’installation sur le trimaran T29 – en navigation dès le mois d’octobre, en sera d’ailleurs pourvu.

Par ailleurs, le potentiel d’automatisation des manoeuvres de hissage, d’affalage et de réduction que présente SoftWing, couplé au fait que le système ne nécessite pas de gréément dormant (haubannage, étais…) permet d’envisager des perspectives inédites dans le contexte du transport maritime. Pour en savoir plus: http://www.soft-wing.ch/category/applications-softwing/transport-maritime/

Ailes souples pour le transport maritime: première application en vue.

Lors d’une rencontre à Genève (Suisse), SoftWing et le chantier naval Transmétal Industries ont initié une collaboration visant à démontrer l’intérêt des ailes souples comme moyen de propulsion d’appoint dans le domaine du transport maritime.

La dépendance des transporteurs maritimes à l’égard des carburants fossiles n’est un secret pour personne. Or, la technologie SoftWing pourrait permettre de diminuer cette dépendance et, partant de réaliser des économies qui s’annoncent intéressantes. En effet, il s’avère qu’en diminuant de 1 à 2 noeuds la vitesse d’un navire, l’économie en carburant est considérable. Dès lors, l’équipement de plateformes de transport maritime avec des ailes souples SoftWing comme moyens de propulsion d’appoint – dont la manoeuvre (hissage, affalage, orientation) pourrait être entièrement automatisée – devrait permettre de conserver la vitesse de croisière visée tout en réalisant des économies de fuel conséquentes.

Un premier projet visant à évaluer le potentiel et à effectuer des tests sur une plateforme de transport de passagers en rade de Toulon est actuellement en cours d’élaboration entre SoftWing et Transmétal Industries.