L’aile souple SoftWing testée avec succès dans des vents de 25 à 30 noeuds

Départ de la course samedi 8 mai 2013 à 13h.

Les prévisions météo annoncent le passage d’orages violent en fin de journée. Le ciel est clair et il n’y a encore aucun cumulus sur les crêtes du jura. Le vent est très faible et de direction variée. Dans ces conditions, le Pi28 à du mal à sortir son épingle du jeu.

Aux alentours de 16h30, un vent marqué de SW d’environ 10nds se lève… le Pi28 se repositionne dans la course en volant à plus 18nds en direction de Rolle. La synchronisation entre le barreur et le régleur de l’aile souple est excellente et l’équilibre en vole peut ainsi être maintenu.

Après le passage de la bouée de Rolle, un grain orageux balaye subitement la flotte de la régate. Différents témoignages de bateaux engagés dans course, indique des mesures de vent entre 25 et 35 nds. Par moment la grêle accompagne le grain… Le grain passe après une vingtaine de minute.

Après avoir roulé la voile d’avant, l’équipage du Pi28 a mis les cambreurs de l’aile souple au neutre et ont ainsi pu parfaitement stabiliser le bateau. Cette la première expérience par vent fort avec l’aile souple et les témoignages de l’équipage sont extrêmement encourageant car, malgré ces 50m2, l’aile souple a été facilement maitrisée.

Malheureusement, au bout de 15 minutes, les colsons

reliant la voile à la bôme ont lâché et le bateau est devenu instable et a chaviré.  L’équipage a alors affalé l’aile souple et s’est fait remorquer jusqu’à sa bouée de mouillage de port Choiseul.

La réparation a été entreprise et le bateau est prêt pour le Bol d’Or le week end suivant.

L’aile souple a enfin été testée avec des vents entre 25 et peut être plus de 30 nds sans dommage structurel sur les cambreurs et en permettant à l’équipage de rester manœuvrant durant le passage du grain.